Réhumaniser l’histoire de la Shoah : un acte de résistance ?

Enseignant: 
Année universitaire: 
2015/2016
Modalités: 
Description: 

Ce séminaire sera l’occasion de réfléchir à la place de l’Humain dans l’Histoire de la Shoah depuis 1945.  Nous proposerons une réflexion méthodologique approfondie sur la validité scientifique du récit de vie, du témoignage et de la biographie comme sources spécifiques pour écrire l’histoire de 6 millions de victimes, des survivants et de leurs descendants sans qu’ils ne deviennent de simples numéros, des statistiques ou des catégories.  Nous interrogerons la position de l’historien entre engagement et scientificité. Yvan Jablonka et Saul Friedlander en sont des exemples parlants. La recherche scientifique dans sa dimension taxonomique contribue à déshumaniser une réalité qui fut en elle-même déjà un processus de déshumanisation. Depuis quelques années, une prise de conscience de cette dimension par des historiens ajoutée aux évolutions technologiques récentes (internet, vidéo, hypertextualité) ont renouvelé l’histoire de la Shoah. Nous étudierons l’évolution des grands projets de collectes d’interviews tels que ceux du Fortunoff Video Archives for Holocaust Testimonies de l’Université de Yale,  de Voices of the Holocaust de la British Library,  et surtout de la USC Shoah Foundation (projet Spielberg), mais également l’utilisation concrète de témoignage de survivants en classe, ainsi que des recherches scientifiques historalistes pour analyser les conséquences de la Shoah autant au niveau de la mémoire individuelle que collective. Des BD biographiques seront analysées. Enfin chaque participant aura la possibilité de réaliser un mini projet d’histoire orale.

 

Bibliographie

1. Le genre humain Pour une microhistoire de la Shoah, sous la direction de Claire Zalc, Tal Bruttmann, Yvan Ermakoff, Nicolas Mariot, Seuil, 2012
2. Nouvelles perspectives sur la Shoah, Annette Wieviorka, PUF, 2013
3. The Holocaust and historical methodology, Dan Stone, 2014 (et spécialement la partie II sur les témoins et dans la partie III le chapitre 9 de Saul Friedlander)
4. Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus, Yvan Jablonka, Seuil, 2012
5. Dynamiques familiales transgénérationnelles : le cas des descendants de survivants juifs de la Shoah à Montréal, Myriam Chebat, Université de Montréal, 2012

Informations complémentaires: 

4 séances de 2h

Séance(s): 
Lundi, 2 Mai, 2016 - 15:00
Lundi, 9 Mai, 2016 - 15:00
Lundi, 23 Mai, 2016 - 15:00
Lundi, 30 Mai, 2016 - 15:00
Référence:
E15-4
Prix: 
60,00 €
Prix étudiant: 
30,00 €