Quête du père : écriture et identité chez quelques écrivains juifs

Enseignant: 
Année universitaire: 
2017/2018
Modalités: 
Description: 

Quête du père : écriture juive de l’identité

 

Sous les coups de la modernité, de la Shoah et de l’Exil, la question de la transmission se pose désormais avec insistance et la figure des pères, fortement  liée à la transmission d’un héritage symbolique, apparait souvent  désormais comme une figure d’absence et de silence. Confrontés à l’Histoire, dans un monde où les liens de filiation et les chaines génalogiques ont été mises à mal, les pères n’ont rien pu ou rien voulu transmettre et dans les oeuvres  de beaucoup d’écrivains juifs apparaissent les trajectoires de fils-écrivains en quête de leur héritage

Ainsi dans les œuvres de Romain Gary, Georges Perec, Jean- Claude Grumberg ou  Patrick Modiano, ou  encore pour les écrivains juifs appartenant aux générations suivantes comme Philippe Grimbert , Marianne Rubinstein, Marco Koskas  la forme choisie est souvent celle de l’enquête, inséparable de la quête identitaire. Tressant les fils de l’écriture, de la mémoire et de l’Histoire, l’écrivain se fait ainsi détective, historien, archiviste afin de recueillir les traces du passé. Remontant la chaine des générations pour sauver de l’oubli ses ascendants, il interroge ainsi son rapport à sa propre identité .

 

Le cours s’appuiera sur les œuvres suivantes

 

Patrick Modiano. Rue des boutiques obscures, Gallimard,1990

Romain Gary , Education européenne, Gallimard, 1956.

Jean-Claude Grumberg , Mon père. Inventaire , Seuil, 2003

 Marco Koskas, L’homme de paille, Calmann-Levi,1988

Philippe Grimbert , Un secret , Grasset , 2004 ( nous étudierons le livre et quelques séquences de son adapration cinématographique )

 

Séance(s): 
Mardi, 9 Janvier, 2018 - 17:30
Mardi, 16 Janvier, 2018 - 17:30
Mardi, 23 Janvier, 2018 - 17:30
Mardi, 30 Janvier, 2018 - 17:30
Référence:
A17-2
Prix: 
50,00 €
Prix étudiant: 
25,00 €