Ouverture à la tradition orale-Parcours de découverte

Enseignant: 
Année universitaire: 
2021-2022
Description: 

 Un regard neuf sur les rabbins antiques

Jeudi 6-13-20-27- janvier  et 3/2 – 2022 de 19h à 21 h

Le judaïsme actuel repose sur une tradition, celle des rabbins, dont les premières manifestations littéraires remontent à la période antique. La Mishna (rédigée en 200), le Talmud de Jérusalem (400), le Talmud de Babylone (600-700) et les Midrashim (entre le IIIème siècle et le Bas-Moyen Age) mettent en scène et font parler les Sages de l’époque tannaïtique (40-200) et amoraïque (200-500). Quelles étaient les préoccupations fondamentales de ces rabbins ? Quelle était leur vision du judaïsme ? Quelle relation entretenaient-ils avec un environnement culturel plus large (juif non-rabbinique, païen, chrétien) ? Les rédacteurs des recueils rabbiniques, souvent postérieurs à 500, avaient-ils les mêmes conceptions que les tanna’im et les amora’im ? L’activité intellectuelle des rabbins antiques peut-elle simplement répartie entre deux catégories : la loi (halakha) et ce qui n’est pas la loi (aggada) ? Le terme aggada (« récit ») désigne-t-il leur philosophie de l’histoire ? Nous comptons aborder toutes ces questions à travers l’étude des quatre thèmes suivants : la Tora, le penchant au mal, la synagogue et le Messie. La Tora est omniprésente dans le discours des rabbins antiques et elle peut revêtir diverses formes. Nous mettrons particulièrement l’accent sur la notion de « Tora orale », même si les textes anciens qui emploient cette expression sont peu nombreux. Le penchant au mal forme un couple avec la Tora qui constitue son « antidote ». La synagogue et la croyance dans le Messie appartiennent aussi à l’univers des rabbins antiques, même si leur place dans cet univers n’est pas dénuée d’une certaine ambiguïté. Chaque séance sera consacrée à un des quatre thèmes et comportera une approche générale puis l’étude d’un texte choisi pour son côté représentatif et significatif. Nous tiendrons enfin compte des travaux de recherche les plus récents, qui ont souvent renouvelé en profondeur la perception traditionnelle que l’on avait des corpus rabbiniques anciens, chez les rabbins comme chez les universitaires.

Première séance : La Tora des rabbins entre unité, dualité et pluralité

Deuxième séance : Le penchant au mal, un ennemi indispensable

Troisième séance : La synagogue antique était-elle dominée par les rabbins ?

Quatrième séance : A quoi sert le Messie ?

Informations complémentaires: 

Ce cours aura lieu en présentiel au 119 rue la Fayette et par zoom

Pas de replay.

Un cerfa sera envoyé pour le montant de l'adhésion obligatoire soit 50 €

Séance(s): 
Jeudi, 6 Janvier, 2022 - 19:00
Jeudi, 13 Janvier, 2022 - 19:00
Jeudi, 27 Janvier, 2022 - 19:00
Jeudi, 3 Février, 2022 - 19:00
Référence:
P21-4
Prix: 
60,00 €