Littérature juive féminine orthodoxe : regard sociologique

Année universitaire: 
2018-2019
Modalités: 
Description: 

Que nous disent ces romans très populaires, en Israël mais aussi aux Etats-Unis, de la place des femmes dans le monde juif ultra-religieux ?

Littérature de témoignage, elle décrit, à travers la vie difficile et les interrogations existentielles de jeunes femmes haredi, un milieu social particulier, dans et à côté de la société. La spécificité de ces romans c’est qu’ils se passent dans le milieu orthodoxe, milieu fermé, donc étrange, exotique.

L’écriture narrative des femmes orthodoxes, qui naît dans les années 1990 aux Etats-Unis et en Israël, et ailleurs (monde anglo-saxon, France) témoigne d’un mouvement de va-et-vient douloureux entre les différents groupes qui composent la société, des ultra-orthodoxes aux laïques. Les conflits entre identité féminine religieuse et modernité illustrent le fait qu’il n’y a pas de société complètement étanche, le monde extérieur influence aussi le monde orthodoxe, et vice-versa.

Bibliographie                                                                                                                             

Naomi Ragen

(Trad. française aux Editions Yodéa)

Les filles de Jephté (1989)

Sotah. Soupçon d’adultère (1992)

Le silence de Tamar(1994) 2012

 

Reva Mann

La fille du rabbin, (publié en 2007 en Grande Bretagne, traduit en 2008 en français) éd. Jean Claude Lattès

 

Eliette Abecassis

La répudiée 2000

Une affaire conjugale 2010

Et te voici permise à tout homme 2011

Informations complémentaires: 

4 séances d'1h30

Séance(s): 
Mardi, 14 Mai, 2019 - 17:30
Mardi, 21 Mai, 2019 - 17:30
Mardi, 28 Mai, 2019 - 17:30
Mardi, 4 Juin, 2019 - 17:30
Référence:
A18-1
Prix: 
50,00 €
Prix étudiant: 
25,00 €