De l’Antiquité à la période pré coloniale : Naissance, développement et mutations des communautés juives du Maghreb

Enseignant: 
Année universitaire: 
2020-2021
Description: 

 

L’étude de l’histoire des Juifs du Maghreb a été longtemps négligée. Il est vrai qu’elle n’a guère attiré les chercheurs. Ce n’est qu’après la décolonisation et la disparition quasi-totale des communautés juives des pays du Maghreb qu’elle est devenue un sujet de recherches privilégiée. Mais ce sont surtout les rapports judéo-musulmans, les liens entre les communautés juives locales et les pays colonisateurs, les conséquences de la création de l’Etat d’Israël d’une part et de la décolonisation d’autre part qui retiennent le plus l’intérêt des historiens. Rares sont les historiens qui se sont attachés à étudier la continuité de l’histoire des communautés juives au Maghreb avant la colonisation. Le cours que nous proposons ambitionne de cerner le mode de vie et les caractères essentiels des communautés juives à l’approche des grands bouleversements politiques, sociaux, économiques et culturels engendrés par la colonisation qui touchera l’Algérie en 1830 et plus tardivement la Tunisie sur ces communautés juives (1881), le Maroc et la Libye (1911-1912).

Le cours sera dispensé autour de quatre leçons : d’abord préalable obligé celui de l’Antiquité et de la présence de communautés juives importantes avant la conquête arabe. Ensuite, l’irruption de l’Islam au Maghreb où à une période de prospérité économique et de symbiose culturelle succèdent pour les communautés juives des siècles obscurs avec des massacres, des conversions forcées et la naissance d’un "marranisme maghrébin". La période de renaissance économique qui suit la conquête ottomane du Maghreb, si elle voit le maintien des interdits et des discriminations est aussi celle où les communautés juives, acquièrent une autonomie de gestion et voit l’émergence des "juifs de Cour". Elle prépare et permet l’attraction exercée par l’Europe sur les Juifs du Maghreb qui s’exprimera avec la colonisation.

Au-delà des trois pays concernés par l’influence française (Algérie, Tunisie, Maroc) le cours s’intéressera à la Libye car le milieu humain considéré était sensiblement le même que celui des trois autres contrées de l’Occident arabe.

 

I – Le judaïsme antique : légende et histoire

  • Les hypothèses (assimilation de la tarchîche biblique à Carthage, présence de marins hébreux parmi les phéniciens fondateurs de Carthage en 814 avant notre ère) aux légendes (Djerba fondée par des exilés de Judée après la destruction du Temple).
  • Les certitudes : présence juive à l’époque romaine, les descriptions des auteurs chrétiens (Tertullien, Saint-Augustin).
  • Berbères et Juifs à la veille de la conquête arabe

 

II – La conquête arabe du Maghreb

  • L’islam des premiers siècles : prospérité, brillance, tolérance :
  • Kairouan la Jérusalem d’Afrique
  • L’importance de Fez 
  • Les limites à la tolérance
  • Les désordres : massacres et conversions forcées à la suite de l’invasion des Banu Hillal et de la conquête Almoravide
  • La naissance d’un marranisme juif au Maghreb et l’islamisation des modes de pensées

   . Misère matérielle et spirituelle

 

III – Les temps nouveaux (XV- XVIIème siècles)

  • Invasion ibérique et conquête ottomane : l’émergence d’une organisation communautaire autonome et des "juifs de Cour".

 

IV – Permanence et enracinement d’un modèle juif maghrébin de la fin du XVIII siècle à la période coloniale contrasté par l’attraction européenne 

Informations complémentaires: 

4 séances de 2h

Lieu : 119 rue la Fayette Paris 10ème

Séance(s): 
Jeudi, 7 Janvier, 2021 - 19:30
Référence:
C20-9
Prix: 
60,00 €
Prix étudiant: 
30,00 €