Le corps des Juifs : Objet de fantasme des antisémites (et des médecins)

Enseignant: 
Année universitaire: 
2016-2017
Modalités: 
Description: 

Les premières représentations du corps des Juifs sous les traits d’êtres laids affublés de nez crochu remontent au XIIIe siècle. L’objectif était de les dévaloriser et de les diaboliser afin de les stigmatiser. Le corps des juifs a suscité un intérêt important de la part des médecins au cours du XIXème et du XXème siècle. Ils ont réalisé des études qui ont une responsabilité importante dans la naissance de l’antisémitisme pseudo-scientifique qui complétaient deux autres composantes plus anciennes de l’antisémitisme : l’antijudaïsme chrétien et l’antisémitisme économique. Ces travaux médicaux portaient sur les soi-disant anomalies corporelles ou sur les maladies des Juifs. Les plus connus sont ceux qui ont porté sur le « nez juif » et qui ont été à l’origine de la mise au point de la technique opératoire pour le réduire et le remodeler : la rhinoplastie.  D’autres soit disant anomalies ont fait l’objet de nombreux études médicales comme l’odeur des Juifs « Foetor judaicus », le « coup du petit juif », la « brachycéphalie des Juifs », les « pieds plats des Juifs », « la voix juive », l’ « hypersexualité des Juifs » », la « féminisation exacerbée des Juifs »  ou les « saignements menstruels des hommes juifs » qui relèvent avant tout du fantasme de la part des antisémites. Le « cerveau des Juifs » a également fait l’objet d’études portant sur l’intelligence et surtout sur leurs soi- disant  prédispositions aux troubles neuropsychiatriques. Les travaux de ces médecins du monde entier  ont contribué fortement à renforcer la légitimité des stéréotypes antisémites. Ils ont apportés une caution médicale aux antisémites et en particulier aux Nazis qui l’ont utilisé dans leurs discours et dans leurs œuvres littéraires et cinématographiques.

 

Bibliographie :

S. L. Gilman, The Jew’s Body (New York, 1991),

J. Carmichael, the Satanizing of the Jews. Origin and Development of Mystical Anti-Semitism (New York,

1992).K. Hödl, Die Pathologisierung des jüdischen Körpers. Juden, Geschlecht und Medizin im Fin de Siècle

(Vienna, 1997),

 

 

Informations complémentaires: 

Cycle de 3 séances d'1h30

Séance(s): 
Jeudi, 16 Mars, 2017 - 19:00
Jeudi, 23 Mars, 2017 - 19:00
Jeudi, 30 Mars, 2017 - 19:00
Référence:
E16-2
Prix: 
40,00 €
Prix étudiant: 
20,00 €