Voir ou revoir la conférence : Albert Einstein et les Juifs de Berlin

Enseignant: 
Année universitaire: 
Description: 

Albert Einstein n’est pas seulement l’une des grandes figures de la science contemporaine, auteur de la théorie de la relativité, Lauréat du Prix Nobel de Physique. Il est aussi un intellectuel engagé dans la lutte contre le totalitarisme nazi et pour les droits du peuple juif à un foyer national dans la terre ancestrale. Combattu et stigmatisé par les antisémites et les nazis, il s’est vu proposé la présidence de l’Etat d’Israël qu’il a très modestement refusée. Quels furent ses rapports avec le judaïsme allemand dont il est issu ?**

 

Synthèse de la conférence de Dominique Bourel, Albert Einstein et les Juifs de Berlin.

 

L’histoire de la culture juive a comme pan fondamental l’histoire du judaïsme germanique.

Cette histoire, cette passion judéo-allemande aura produit Kafka, Freud, Benjamin, Scholem, Buber, ou encore Einstein parmi tant d’autres.

La figure d’Einstein, notre icône mondial, l’homme le plus connu au monde, bien avant Chaplin ( qui dira de « sa gloire qu’elle était plus grande encore » que la sienne: « le monde entier vous admire alors que personne ne vous comprend »)ou Freud est à replacer dans le contexte de la symbiose judéo-allemande du début du siècle dernier pour laquelle il n’y avait pas de meilleur juif qu’allemand et pas de meilleur allemand que juif et dans le contexte de la vie intellectuelle trépidante d’une ville, à savoir Berlin ou l’épicentre de la vie des Juifs en Allemagne à cette époque.

Berlin ou la double tête de l’Université et de l’Académie, où la science allemande était très répandue et la tradition savante des sciences dures très vivace.

Berlin ou la ville qui avait tellement d’atouts et qui s’est avérée tellement attaquée politiquement.

Einstein arrivera à Berlin en 1914 dans la rencontre coïncidente avec Kafka qui arrivera à Berlin la même année que lui.

Il y restera jusqu’en 1932.C’est dire sa clairvoyance  et qu’il aura compris le rôle de l’antisémitisme dans la culture allemande.

Einstein, la force de l’Université berlinoise, démissionnera de ses fonctions universitaires et académiques avant que Hitler ne l’en chasse.Et l’antisémitisme nazi ne parviendra pas à écarter sa contribution déterminante à l’histoire des sciences.

Einstein fut  aussi musicien, mozartien et bachophile, et correspondra avec Schönberg sur la question de la «  musique juive ».

Il entretiendra des rapports avec le monde juif et aura le courage civique de résister à ceux qui voudront le rabattre sur son judaïsme.

Il aura connu les deux guerres, la révolution, la foi et la création de l’État d’Israël.

2017 verra la fin de cette grande histoire, son dernier éclat, le dernier signal de la symbiose judéo-berlinoise, marqué du sceau einsteinien quand Rainer Weiss, savant juif né à Berlin recevra le prix Nobel pour sa contribution à la théorie des ondes gravitationnelles, ces vibrations de l’espace-temps prévues par Einstein il y a près d’un siècle.

 

Florence Kramer

 

Informations complémentaires: 

 

Pour voir ou revoir la conférence, cliquez sur le lien : 

 

https://bit.ly/3chlHEI

 

 

Séance(s): 
Lundi, 25 Mai, 2020 - 18:30
Référence:
LW19-18
5,00 €