L'histoire de l'antisémitisme scientifique

Enseignant: 
Année universitaire: 
2018-2019
Modalités: 
Description: 

Au cours de la seconde moitié du XIX ème siècle, on assiste à la naissance d’un antisémitisme scientifique qui complète deux autres composantes plus anciennes de l’antisémitisme : l’antijudaïsme chrétien et l’antisémitisme économique. Cet antisémitisme scientifique s’articulait principalement sur l’ouvrage du comte Arthur de Gobineau : l’Essai sur l’inégalité des races humaines paru en 183 qui considérait que les Juifs faisaient partie d’une « race » inassimilable d’ « essence orientale » porteuse de nombreuses tares physiques et psychiques. Il estimait que la « race juive » était une menace pour la race aryenne considéré comme la plus pure de l'Humanité. Cette conception a été adoptée dans les milieux antisémites en France mais aussi en Allemagne sous l’influence du penseur raciste Houston Stewart Chamberlain considéré comme le

« prophète du germanisme ».  Dans le sillage de cet antisémitisme scientifique, les Juifs étaient accusés d’être porteurs de  caractères physiques et psychiques distinctifs que la presse antisémite se complaisait à énumérer en se basant sur des travaux pseudo-médicaux. Il était attribué aux Juifs des stigmates physiques visant à susciter la haine, la peur et la discrimination comme leur odeur («Foetor judaicus»), leur brachycéphalie,  leurs pieds plats et leur voix. Les Juifs étaient accusés de développer une «hypersexualité» et d’avoir une «féminisation exacerbée». Le «cerveau des Juifs» a également fait l’objet d’études souvent biaisées exploitées par les antisémites portant sur leur intelligence et surtout sur leurs soit-disant  prédispositions aux troubles neuropsychiatriques. Les travaux de ces médecins du monde entier  ont contribué fortement à renforcer la légitimité des stéréotypes antisémites. Ils ont apporté une caution médicale aux Antisémites et en particulier aux Nazis  qui l’ont utilisée dans leurs discours et dans leurs œuvres littéraires et cinématographiques.

 

Bibliographie

S. L. Gilman, The Jew’s Body New York, 1991

L. POLIAKOV, Le Mythe Aryen. Essai sur les sources du racisme et des nationalismes, nouvelle édition, Bruxelles, Complexes, 1987

L. POLIAKOV, La causalité diabolique. Essai sur l’origine des persécutions. Paris, Calmann-Lévy, 1980

P.-A. TAGUIEFF, La force du préjugé. Essai sur le racisme et ses doubles, Paris, La Découverte, 1987

Informations complémentaires: 

4 séances d'1h30

Séance(s): 
Mardi, 14 Mai, 2019 - 19:30 to Mardi, 4 Juin, 2019 - 21:00
Mardi, 21 Mai, 2019 - 19:30 to Mardi, 11 Juin, 2019 - 21:00
Mardi, 28 Mai, 2019 - 19:30 to Mardi, 18 Juin, 2019 - 21:00
Mardi, 4 Juin, 2019 - 19:30 to Mardi, 25 Juin, 2019 - 21:00
Référence:
E18-1
Prix: 
65,00 €