Conférence au campus Val-de-Marne: Lumières d’Occident, Juifs d’Orient et sionisme, l’aventure ambiguë de l’Alliance israélite universelle.

Enseignant: 
Année universitaire: 
Description: 

 

Pour comprendre comment les 75% des Juifs (220 000 Juifs) ont eu la vie sauve en France, il faudrait prendre en compte le fait que chaque Juif a bénéficié en moyenne de l’aide de 5 à 10 personnes, ce qui nous amène à plus de 2 millions de personnes impliquées dans le sauvetage des Juifs – étrangers et français, alors que le nombre des Justes en France se limite aujourd’hui à environ 4000. L’important c’est donc de se rappeler de ces personnes courageuses.

Le rôle des catholiques religieux est souvent sous-estimé, car on préfère mettre en exergue l’importante contribution des protestants, de leurs pasteurs, et le cas du Chambon sur-Lignon. Mais on n’oublie trop souvent que dans plus de 55 diocèses, sur les 82, les évêques, les prêtres et les différentes congrégations ont pris des risques pour secourir des Juifs. Il ne s’agissait pas de les convertir et ses nombreux catholiques ne sont pas devenus pour autant des philosémites. Mais dans la France sous Vichy, nombreux évêques ont soutenu le régime établi, et surtout sont restés fidèles à Pétain, le « vainqueur de Verdun », ce qui ne les a pas empêché de secourir des Juifs, et de combattre le nazisme et l’occupant Allemand.

En période d’Occupation pour secourir un Juif, adulte ou un enfant il fallait prendre des risques. Secourir, cela signifiait, proposer un travail sous un faux nom, fournir de faux papiers, de faux tickets de rationnement, des faux certificats de baptême, si nécessaire, d’inscrire les enfants à l’école sous un faux nom, de s’occuper del’enfant, qui avait d’autres coutumes et une autre religion, de savoir garder le secret de sa présence, car à tout moment il pouvait être arrêté. C’est aussi faire sortir des femmes et des enfants des camps d’internement de manière illégale, de présenter certains comme de faux malades pour empêcher leur déportation, etc,tousces actes sont illégales, et ne relèvent pas seulement de la charité chrétienne. Comment expliquer ces engagements des milieux catholiques, souvent pétainistes, en faveur des Juifs ?

 

 

Informations complémentaires: 

ATTENTION!!!

Ce cycle fait partie du programme de notre campus Val-de-Marne - Maison de la culture juive de Nogent

20 rue André Pontier

94130 Nogent su Marne

 

https://www.weezevent.com/campusvaldemarne

Séance(s): 
Mercredi, 18 Mars, 2020 - 20:00
Référence:
Conf19-7VM
12,00 €
Prix étudiant: 
8,00 €